Hypothèque légale en faveur du syndicat des copropriétaires

Le Code civil du Québec énonce, à l’article 1039, que la collectivité des copropriétaires qui est agie par l’entremise d’une entité connue est constituée sous le nom de syndicat des copropriétaires.

Le syndicat a donc la responsabilité notamment de la conservation de l’immeuble, son entretien ainsi que l’administration des parties communes.

Pour ce faire, le syndicat doit percevoir les charges dues par les copropriétaires, ainsi que la contribution de chacun à la constitution du fonds de prévoyance, tel que le commande l’article 1064 du Code civil du Québec.

Étant donné l’importance de percevoir les charges ou « les frais de condos », l’article 2729 du Code civil du Québec prévoit expressément la création d’une hypothèque légale pouvant grever une ou plusieurs fractions, et ce, en faveur du syndicat des copropriétaires.

Ladite hypothèque légale n’est acquise qu’à compter de l’inscription d’un avis indiquant la nature de la réclamation, le montant exigible au jour de l’inscription de l’avis, le montant prévu pour les charges, les créances de l’année financière en cours et celles des deux années qui suivent.

Dès sa publication au Bureau de la Publicité des Droits, l’hypothèque légale ouvre la porte à l’exercice, par le syndicat, pour un recours hypothécaire contre l’unité du copropriétaire défaillant.

Cependant, comme avec tous les types d’hypothèques, le recours doit être précédé d’un préavis de 60 jours, permettant ainsi au copropriétaire en défaut de régulariser la situation.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous consulter.